Réussir la VAE BTS Professions Immobilieres

Quelle que soit la certification visée, le processus de VAE est immuable. Et vous constaterez par vous-même qu’il n’est pas de tout repos.

Les étapes de la VAE

Avant d’entreprendre quoique ce soit, il est indispensable de se renseigner auprès de l’organisme certificateur sur les spécificités de ses procédures de VAE. C’est à lui également que vous adresserez votre demande de VAE.

1) Le livret 1 ou demande de recevabilité

Bien que très simple à remplir, il doit être soigneusement renseigné : informations sur l’identité et la situation professionnelle, niveau de formation, expérience en rapport avec le diplôme. N’omettez aucun des justificatifs demandés. C’est ce livret qui permettra à l’organisme certificateur de déterminer si vous répondez aux conditions d’éligibilité.

En cas de recevabilité, vous recevrez une notification dans les deux mois suivant la demande. L’absence de réponse au bout de deux mois est équivalente à un refus.

2) Le livret 2 ou livret de validation

C’est l’étape cruciale de la VAE et il ne faut pas sous-estimer son importance en terme de temps, d’énergie et de persévérance. Détailler toutes ses compétences de manière pertinente sans tomber dans le hors-sujet représente un exercice périlleux qui en décourage plus d’un. Un juste milieu doit également être trouvé entre le langage courant accessible à tous les membres du jury et le vocabulaire profssionnel témoignant de votre savoir-faire. Il faut donc être motivé, tenace et attentif quand on entreprend une démarche de VAE.

Pour autant, le parcours n’est pas insurmontable, loin de là ; d’autant plus qu’il existe la possibilité de se faire accompagner pour la rédaction de ce livret. Cet accompagnement a bien sûr un coût et la décision d’y recourir ou pas est personnelle à chaque candidat. Force est de reeconnaître, toutefois, qu’il est d’une aide précieuse sur le plan méthodologique. Attention, l’accompagnateur est là pour vous aider, tant dans le processus d’écriture que pour maintenir votre motivation, mais il ne fera pas le travail à votre place.

Le livret 2 comporte deux parties :

  • Le descriptif de votre expérience (personnelle et professionnelle) : il consiste à décrire 4 activités exercées ayant un lien direct avec les compétences exigées par la certification. Veillez à bien expliciter chaque tâche (objectif attendu, moyens mis en oeuvre, compétence mobilisée…).
  • Les preuves de cette expérience : elles peuvent être de toutes sortes ; exemples dans le cas qui nous intéresse ici : contrat de mandat de vente, contrat de mandat de bail, compte rendu d’assemblée générale de copropriété…

Ne cédez pas à la tentation de vous inspirer du livret précédemment rédigé par un autre candidat : aucun parcours professionnel ne ressemble à un autre et cette tentative de tricherie se repérera très vite lors de l’entretien. Soyez attentif à l’orthographe, faites un lien explicite entre chaque preuve et le texte rédigé auquel elle appartient et respectez la date butoir d’envoi.

3) L’entretien

Il a pour but de compléter ou expliciter les informations fournies dans le livret 2 et est suivi de la délibération du jury. En règle générale, le candidat est informé du résultat par courrier dans les jours qui suivent.

4) La validation

Il existe trois possibilités :

  • Validation totale : le jury a estimé que vos acquis correspondent aux compétences exigées pour la certification et vous attribue le diplôme.
  • Validation partielle : vos acquis ne correspondent pas à toutes les compétences et seule une partie du diplôme vous est attribuée ; vous êtes alors informé des actions à entreprendre pour valider les modules manquants.
  • pas de validation : vos acquis ne correspondent pas à la certification visée.

La VAE BTS professions immobilières

Les fonctions d’un titulaire du BTS professions immobilières sont très diversifiés et vous devez les avoir exercées pour faire votre demande de VAE.

1) Les fonctions dans leur ensemble

Le titulaire du BTS professions immobilières est à même d’exercer dans diverses structures : agence immobilière, cabinet d’administration de biens, société de promotion-construction, cabinet gestionnaire de copropriétés… Il est donc susceptible de remplir de nombreuses fonctions : prospection de clientèle, rédaction de contrats de mandats et de baux, gestion de biens, administration d’immeubles, préparation et tenue d’assemblées générales…

Le titulaire du BTS professions immobilières doit donc maîtriser les techniques commerciales, juridiques, comptables, fiscales, financières et administratives propres à l’immobilier ainsi que les techniques de communication.

2) Les activités impératives dans le cadre de la VAE

Vous devez impérativement avoir effectué 1 ou 2 des activités mentionnées :

  • Transaction vente
    • prospection de propriétaires vendeurs de leur bien
    • prise de mandats
    • conseils au futur vendeur
    • recherche d’acquéreurs
    • conclusion de l’opération
  • Transaction location
    • prospection de propriétaires désirant mettre leur bien en location
    • prise de mandats
    • conseils au propriétaire sur la mise en location
    • recherche de locataires
    • établissement de contrats de location
  • Gestion locative
    • comptabilité
    • gestion de l’entretien
    • gestion des risques
  • Syndic de copropriété
    • tenue des conseils syndicaux
    • préparation des assemblées générales
    • tenue des assemblées générales
    • administration des immeubles
    • comptabilisation

Ne négligez pas cet avertissement. Des candidats à la VAE BTS professions immobilières ont vu leur demande rejetée parce qu’ils avaient opté pour la transaction vente ou la transaction location alors que les deux doivent être mentionnées puisqu’il s’agit de compétences différentes au niveau du référentiel.

Rappelons enfin que, conformément au dispositif de la VAE, vous devez justifier d’au minimum 3 ans d’activité soit un total de 4 800 heures, l’activité pouvant être cumulée sur 12 ans maximum. Selon le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002, « les périodes de formation initiale ou continue, quel que soit le statut de la personne, ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas prises en compte dans la durée d’expérience requise. »

Les Masters Pro Immobilier

masters pro immobilier
Master Pro Droit, Economie, Gestion - Sciences de Gestion - Sciences de l'Immobilier Les compétences apportées par cette formation (Université Paris

Les Licences Pro Immobilier

licences pro immobilier
Le but de la licence pro métiers de l'immobilier est de former des spécialistes de la gestion et de la

La Formation de négociateur immobilier

formation negociateur immobilier
Les conditions de recrutement Le diplôme le plus apprécié des employeurs reste sans conteste le BTS Professions Immobilières, même s'ils ne

Laisser un commentaire